les 8 dépenses que les entreprises devraient répercuter sur leurs clients

Les 8 dépenses que les entreprises devraient répercuter sur leurs clients

Photo by Andrew Neel on Unsplash

 

En tant que chef d’entreprise, ou de Start-up, non seulement vous méritez d’être payé pour vos prestations, mais la rentabilité et la trésorerie de votre entreprise en dépendent.

Créer une entreprise est très difficile, mentalement et financièrement, et les risques d’erreurs nombreux. Et l’une des erreurs les plus courantes est de « sous-facturer ».
En tant que chef d’entreprise, ou de Start-up, non seulement vous méritez d’être payé pour vos prestations, mais la rentabilité et la trésorerie de votre entreprise en dépendent. Comme conseil en création et en gestion d’entreprise, je vois souvent des chefs d’entreprise, même les plus expérimentés, « oublier » de facturer un article ou deux lorsqu’il facture son client. Au nom d’un bon service client, vous voulez donner la meilleure prestation possible, mais il est tout aussi important que chaque minute de votre travail, chaque dépense engagée soit payée.

Pour garder une trésorerie aussi solide que possible, voici les 8 points souvent oubliés dans les factures.

Regardez dans vos factures s’il ne vous en manque pas un ou deux…

 

1)       L’avant-Vente

Avant de “signer” un nouveau client, vous passer probablement beaucoup de temps avec lui afin de déterminer les contours de votre intervention et ce que cela va lui apporter afin de lui faire une estimation précise des coûts.

Il faut cependant veiller à ce que les questions ne deviennent pas trop nombreuses et que cela n’impacte trop votre temps de travail.

De plus, cette étape n’est pas facturée. Il faut donc veiller à ne pas livrer des conseils trop précis.

2)      Frais de Déplacements

Si votre projet nécessite des déplacements, vous devez les facturer dans le cadre de votre prestation. Il n’y a aucune raison à ne pas le faire.

Si votre client demandais à un de ses collaborateurs d’effectuer ces déplacements il lui rembourserait les frais, alors pourquoi pas les vôtres ?

Assurez-vous simplement d’éviter tout malentendu avec votre client. Il est en effet fort désagréable de recevoir une facture comportant un coût non prévu.

3)     Autres Frais

Il en va de même pour toutes les autres dépenses liées à votre déplacement. Vous devez facturer chaque repas et autres frais accessoires lors du déplacement. Bien entendu, restez pro et n’abusez pas de cette facilité et ne soyez pas surpris que votre client vous demande des justificatifs.

Gardez vos reçus à portée de main, de toute façon votre comptable vous les demandera.

4)      Votre Temps

Tout le travail que vous faites pour un client est facturable. Un de ces éléments est le temps passé en recherche d’information et plus généralement le temps passé sur son dossier. Cela est facile à démontrer si vous effectuez un suivi de ces temps.

Et cela servira non-seulement à justifier votre temps sur son dossier mais aussi pour vous, pour mesurer le temps passé chaque jour et cela vous aidera à prendre les bonnes décisions.

5)      Achats

Vous disposez déjà de l’ensemble des fournitures dont vous avez besoin pour servir vos clients. Votre infrastructure est en place, votre matériel aussi.

Mais si vous devez réaliser des achats spécifiques, il est important de répercuter ces achats à votre client. Surtout si vous risquez de ne plus les utiliser par la suite.

6)      Frais Expédition

Sauf si votre métier consiste à vendre en ligne des marchandises, une grande partie de votre travail sera dématérialisée. Et si occasionnellement vous devez expédier des articles ou documents, les frais de port devront être facturés.

Et n’oubliez pas d‘inclure les frais accessoires comme l’emballage.

7)      Frais de Paiement

Pour rendre les choses aussi pratiques que possible pour vos clients, vous acceptez différents moyens de paiements. Hors, au-delà du risque d’impayé sur certains, d’autres se révèlent assez chers. Vous pouvez répercuter ces frais à vos clients.

Vous pouvez par exemple proposer des moyens de paiement gratuits, recommandés et d’autres acceptés mais payants.

8)      Prime Casse C…

J’ai bien peur que vous ne puissiez facturer une prime « Casse C… » à ces deux ou trois clients qui, comme Colombo, ont toujours une « petite question »  et prennent une grande partie de votre temps. Et bien entendu, statistiquement, plus vous avez de clients plus vous en aurez des comme ça.

Ces clients ont probablement besoin de plus de temps, d’attention, d’être rassurés et vont remplir votre répondeur et votre boite e-mail.

Vous pouvez décider de vous en défaire, mais ils seront probablement remplacés par d’autres.

Au lieu de cela, il pourrait être plus efficace de proposer une limite de consultation au-delà de laquelle vous facturerez chaque sollicitation à un tarif prévu.

 

 

Vous pouvez décider quels frais vous souhaitez facturer et eux que vous ne souhaitez pas répercuter à vos clients.

Assurez vous de les inclure dans votre proposition. Ainsi, ils seront moins surpris quand ils découvriront ces frais sur leur facture.

 

 

 

« Si vous m’avez compris c’est que je me suis mal exprimé » – Alan GREENSPAN

Pas de commentaires

Poster un commentaire